Lundi 17 janvier 2011 1 17 /01 /Jan /2011 17:41

17-01-hist.jpg

Je suis en terminale. J'ai découvert mon homosexualité il y a peu, grâce au cul de Giovanni. J'adore le voir de dos, j'adore le voir partir, les fesses moulées dans des 501 délavés ou des pantalons de jogging. Car évidemment, il est sportif. Il fait du rugby et de la musculation. C'est un cancre en classe, mais en sport, il est le premier. D'ailleurs, il veut être prof de sport. Mais revenons à son cul, la partie la plus intéressante (et foutrement excitante) de son anatomie. Rond, rebondi, musclé. Un cul de rugbyman, et même encore mieux qu'un cul de rugbyman. On dirait qu'il a deux ballons de foot dans le pantalon. Quand il marche, les muscles de son cul se mettent en mouvement, et ça roule sous le tissu de son froc. Je n'en perds pas une miette. Et j'ai beau essayer de me contrôler, j'ai à chaque fois une trique monumentale. Bien entendu, c'est un hétéro. Il sort avec une certaine Lola depuis la rentrée. Cette pétasse (certes belle comme le jour) lui a mis le grappin dessus. Mais j'ai mon plan depuis quelques mois. Objectif : lécher le cul de Giovanni et peut-être l'enculer. Je me suis rapproché de lui; comme je suis une bête en maths, il me demande souvent des explications. La même chose pour l'anglais. Il me remercie chaleureusement à chaque fois. En me serrant la main (et en me broyant les doigts). Vendredi dernier, je lui ai proposé de passer chez moi une ou deux heures le week-end, pour l'aider dans son devoir de maths. - Ouais, s'est-il exclamé, c'est une bonne idée ! T'es un chef ! - Samedi 14 heures ça te va ? - Sans problème, mais je pourrai rester que deux heures, après je vois Lola. - Ok, Gio. Je te dis à demain alors ! - Ouais ! Salut mon pote ! Et il me broya la main avant de s'éloigner avec son cul en mouvement que je reluquais avidement. Comme j'étais dispensé de sport, je n'avais jamais vu Giovanni à poil et mon plan, c'était de l'amener peu à peu à se dessaper devant moi. En y réfléchissant, c'était un plan très aléatoire, on n'allait pas faire des maths à poil. Mais contre toute attente, ça a été Giovanni qui m'a facilité les choses. Le samedi fatidique s'annonçait bien, les parents partaient pour la journée sur la côte et le Frangin voyait sa nana. Le soleil chauffait la France entière et dans ma chambre, c'était l'étuve. J'enfilais un short très court et un marcel. Qui sait, ça pouvait réveiller la bisexualité de Gio. A 13h50, la sonnerie de l'entrée retentit. Je descendis les marches à vitesse grand V et ouvris la porte. Il se tenait devant moi, vêtu d'un short Adidas et d'un tee-shirt sans manches rouge. Ses pecs tendaient le coton et le renflement de son short promettait des plaisirs buccaux insatiables. Si jamais j'arrivais à le faire passer de l'autre côté de l'amour. Il me serra la main et je serrai les dents. Quelle poigne ! - Salut, dit-il, je suis un peu en avance. - Pas grave, au contraire, on aura plus de temps. - Cool, mec. - Bien, ma chambre est en haut. Suis-moi. Il m'emboîta le pas. - Nous y sommes. - Trop cool la chambre ! Putain d'ordinateur ! - Oui j'en suis fier, je l'ai assemblé moi-même. - Putain je saurai jamais faire ça. - Pour être prof de sport, t'as pas besoin ! - Et toi tu veux faire quoi plus tard ? - Bosser dans l'informatique, webmaster ou programmeur, je n'ai pas encore décidé. Bon, assieds-toi, on va bosser un peu les maths. Tu veux boire quelque chose ? - Un Pepsi, si t'as. Sinon une bière. Ah t'as même un mini frigo. - Oui c'est pratique. Il me reste une Adel Scott. - Je prends, mec, j'adore cette marque. On se mit au travail, je lui expliquai lentement les notions de base qu'il fallait connaître pour faire les exercices. Il assimilait lentement, mais il comprenait. - Putain je vais te pendre comme prof, dit-il alors que nous faisions une pause et qu'il sifflait sa deuxième bière. - J'aime bien enseigner ce qui me passionne. - Ça m'arrange ! Pinaise, qu'est-ce qu'il fait chaud. Ça te dérange si j'enlève mon tee-shirt ? - Non-on (je déglutis). Fais comme chez toi. Il s'exécuta et je le vis pour la première fois torse nu. Pecs saillants, bien dessinés, gros tétons marrons aux pointes dressées, légère pilosité bien répartie. Mon sexe raidit d'un seul coup mais il n'en sut rien, nous étions assis tous les deux de part et d'autre du bureau. - Bon, passons à la suite du devoir, dis-je. - Tu sais ce qui m'arrangerait Fred ? C'est que tu fasses mes devoirs de math à ma place. Je te paie ce que tu veux. - Ce n'est pas te rendre service, Giovanni, au bac, tu seras tout seul face à ta copie. - Je trouverai un moyen. Allez, Fred, fais mes devoirs et t'auras tout ce que tu veux. Et je sais ce que tu veux. Il marqua une pause. Se leva. Fit glisser son short le long de ses cuisses musclées. Il ne portait pas de slip. Il se campa devant moi, les bras croisés, biceps saillants, un sourire goguenard aux lèvres. - Sérieux, mec. Je sais que tu me reluques dès que tu peux. Y a d'autres indices : t'es un canon et t'as pas de petite copine. T'as les DVD de Sex and the city dans ta bibliothèque, et des photos de Brad Pitt au mur. Mon frère est gay, alors je sais repérer les homos. Alors sers-toi et régale-toi. Mais attention, je fixe les règles : j'embrasse pas, je suce pas, je lèche pas le cul et surtout je me fais pas enculer. Mais sinon, tu peux te servir, lécher tout ce que tu veux, ma bite, mes couilles mon cul, voilà. Ça te va comme deal ? Je hochai la tête. Je me ruai vers lui et me mis à genoux, embrassai dévotement sa lourde bite, la léchai de haut en bas. Elle se redressa lentement. Je lui suçai le gland qui grossit dans ma bouche, puis j'avalais intégralement le zob. Et j'entrepris de lents va-et-vient tout en lui caressant les fesses, sentant sous mes paumes les muscles durs de son cul. - Putain tu suces bien, tu me rendrais presque pédé ! J'accélérai les mouvements de ma bouche, aspirant sa bite et caressant ses couilles rondes et de bonne taille. Je baissai mon short et mon slip pour libérer ma bite. Je ne me touchai pas. Sinon, c'était l'orgasme assuré. - Pause ! Tu vas me faire jouir et je veux que ça dure plus longtemps. Tu veux jouer avec mon cul, Fred ? - Bon sang, j'en rêve depuis des mois ! - Demi-tour ! Il se tourna et je reçus le spectacle en pleine face ! Ce cul bombé était une bombe ! Jamais je n'en n'avais vu d'aussi rond, d'aussi musclé. De petits poils bruns couraient sur ses fesses et bordaient sa raie profonde. J'embrassai avec passion son cul aux muscles durs et à la peau douce, puis je lapai la raie, excité à en perdre la raison. Il me restait un trésor à découvrir et je pris mon temps, continuant mes baisers et mes léchages. Puis, ENFIN, j'empoignai les fesses de Gio et je les écartai. Je poussai un râle d'exaltation, me remplissant les yeux de sa pastille ronde et froncée, rutilante de sueur et cernée de poils courts et noirs. Je la humai, elle sentait bon la transpiration. Ma queue vibrait, avide de jouir, alors je plongeai ma langue entre les fesses de Giovanni. - Ouais vas-y ! Lèche-moi le trou du cul j'adore ça ! Oh que t'es doué ! Ouais, plus profond encore ! Comme si tu voulais m'enculer avec ta langue. Je me régalai de ce trou du cul profond au goût salé de sueur. Je dardai ma langue pour essayer de lécher encore plus loin. Je lapai, je léchai, la tête plaquée contre les ballons durs de ses fesses. En même temps je lui pelotais les couilles pendant que lui se branlait. - Mon pote, je vais jouir ! J'empoignai alors ma queue, me branlait à pleine main, et ce fut un double râle de plaisir qui résonna dans la chambre alors que le sperme jaillissait, le sperme de deux potes très proches. - Oh putain, s'exclama Giovanni, pourquoi je jouis mieux avec les gays ? - On est des hommes donc on sait ce qui fait plaisir à un homme. Gio se rhabillait. J'en fis autant. Puis j'essuyai le sperme que mon nouveau copain avait largué sur le mur. - Merde !!! J’suis en retard, Lola va m'engueuler. Bon, Fred c'est OK pour notre petit arrangement ? Tu fais mes devoirs de maths et t'as le droit de lécher ma bite, mes couilles et mon cul. Lécher mes tétons aussi. - Ça marche ! Je ramassai un papier sur le bureau et je le tendis à Gio. - Le devoir de lundi. J'ai glissé quelques erreurs pour que ça fasse plus plausible. Tu n'as plus qu'à recopier. - T'es génial, mec ! Il me fit un smack rapide qui me laissa pantois et s'en alla en rigolant. Je ris aussi, satisfait d'avoir pu enfin toucher mon fantasme du doigt… et surtout de la langue. Mon portable sonna. Je décrochai pour entendre la voix de Giovanni me dire : - Au fait, la prochaine fois je t'enculerai. FIN.

Par david38 - Publié dans : histoires,nouvelles gay - Communauté : only-gay
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

  • : Onlygay
  • Onlygay
  • : Photos gratuit Gay
  • : Sur mon blog tu trouveras des images et des vidéos gratuites que j'aime et qui je l'espère te feront fantasmer .De jeunes minets gay te souhaitent la bienvenue.Je tente de mettre des images et vidéos diversifiées pour faire plaisir à tous. N'hésitez pas à me contacter à davidgay38@ymail.com
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
  • : 23/05/2009

Profil

  • david38
  • Onlygay
  • sodomie amateur sex vidéo photos
  • Gay.Ce n'est pas ma photo,désolé,je n'ai plus le même age!! J'aime me faire plaisir et donner aussi. Les images et vidéos viennent du web.Si certaines vous sembles inappropriées, contactez moi sur davidgay38@ymail.com afin de les effacer.

Vous aimez mon blog!Alors...

 

Vous êtes nombreux à venir sur mon blog alors, juste 1 ou 2 euros pour améliorer mon blog et vous proposer des vidéos et des images qui je l'espère vous donneront du plaisir!

Many of you come to my blog then just 1 or 2 euros to improve my blog and provide you with videos and images which I hope will give you pleasure!

 

 davyvar@hotmail.com


Envois discrets et moins chers que dans les sexshops!

 

 

 

Gay Charlie!

Site de rencontres gay militaires

Daddiesboysquare!

Rencontres entre hommes murs et jeunes minets

Syndication

  • Flux RSS des articles

Catégories

Recherche

Master-Gay

master gay

Archives

Derniers Commentaires

Images Aléatoires

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés